Le processus de décontamination de la peinture d’une voiture

comment décontaminer peinture voiture

Bien nettoyer et décontaminer votre voiture est une partie importante dans le processus du detailing auto.

Il existe sur le marché de nombreux produits, pour différents types de contaminants ou des produits qui promettent de tous les traiter. À la vue des emails que nous recevons, il existe une certaine confusion dans l’esprit des detailers amateurs, ce à quoi nous allons répondre ici. En effet, on nous demande régulièrement par exemple « Dois-je utiliser l’IronX avant ou après le passage de la claybar ?« .

Nous allons donc passer en revue les grands produits pour décontaminer votre véhicule.

Apprenez-en plus sur la décontamination de peinture ici.

Décontamination du goudron, de la sève et des insectes

Il existe par exemple le Stoner Tarminator ou le Tar-X de CarPro, deux produits les plus couramment utilisés pour éliminer les dépôts de goudron, de sève, etc.

Ces produits sont à pulvériser sur la ou les zones affectées, à laisser agir quelques instants pour décoller l’accumulation du contaminant de la surface, puis rincer et/ou essuyer.

Ces produits chimiques (on parle de décontamination chimique) rendent ce type de tâche beaucoup plus simple et rapide à effectuer comparativement aux décontaminations manuelles (ou décontamination mécanique, comme avec la barre d’argile), pour l’élimination du goudron.

Éliminer les particules de fer

Les produits les plus connus sont l’Iron X de CarPro et Iron de Gyeon :

Ces deux produits agissent pour éliminer rapidement et facilement les particules de fer. Il vous suffit de vaporiser l’Iron X sur tout le véhicule et le produit deviendra violet ou rouge lorsque des particules de fer sont en présence du produit, indiquant qu’elles sont en train d’être dissoutes.

On note surtout cet effet sur les véhicules à peinture claire et sur les jantes. L’odeur est désagréable, mais les résultats au top

Décontamination mécanique

La barre d’argile de décontamination, ou claybar, est utilisée pour éliminer d’autres contaminants qui adhèrent sur un véhicule. Cependant, il existe de plus en plus de produits qui veulent se substituer à la bonne vieille clay bar :

  • Nanoskin : en éponge, en gant (avec différents niveaux de finesse)
  • Tampon de polisseuse (offrant différents niveaux de dureté)
  • Des serviettes de décontamination
  • Etc.

Chacun de ces produits remplit le même rôle que l’argile traditionnelle, mais ils offrent souvent des résultats beaucoup plus rapides que l’argile normale. En outre, ces argiles synthétiques peuvent être utilisées à maintes reprises, tandis que lorsque votre claybar tombe par terre elle est censée être jetée à la poubelle pour éviter d’endommager la peinture à son passage. Ces substituts à la claybar traditionnelle sont aussi connus pour laisser de légères traces sur les peintures foncées.

À titre personnel, nous préférons largement conserver la bonne vielle claybar, que nous jugeons plus efficace. Mais, pour gagner du temps, ces substituts sont appréciables, surtout si vous devez passer un petit coup de lustrage après.

Voici des claybar blanches après décontamination de panneaux de carrosserie :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chase Tubbs (@insanepaintautodetailing) le

Place à la pratique

À présent que vous connaissez les grandes lignes des types de produits décontaminant et leurs rôles respectifs, nous allons voir ensemble l’ordre des opérations pour décontaminer votre véhicule.

La 1ère étape consiste à effectuer un lavage (voir un prélavage + lavage) du véhicule. Vous trouverez toutes les méthodes efficaces dans la section dédiée au lavage du menu de notre site. Ce processus de lavage permet d’éliminer la saleté et la contamination de la surface de votre véhicule et les contaminants restants sont les fameux contaminants collés à la surface et qui ne sont pas éliminés par un lavage traditionnel.

C’est à cet instant que la décontamination chimique entre en jeu, puis la décontamination mécanique.

Étape 1 : goudron, sève et insectes

Le goudron, la sève des arbres et les restes d’insectes sont courants sur nos carrosseries, surtout après avoir effectué des trajets à grande vitesse. Ces traces peuvent être difficiles à éliminer si vous ne disposez pas des bons outils et produits.

Les TarX de CarPro et le Stoner Tarminator vont vous aider. Ces excellents produits chimiques sont des nettoyants spéciaux qui dissolvent rapidement les dépôts de goudron, d’insectes et la sève, facilitant leur élimination.

Étape 2 : élimination des particules de fer

Les particules ferreuses (ou fallout, ou rail dust) sont omniprésentes, en particulier dans les grandes villes et les zones industrielles.

Ces minuscules particules peuvent ressembler à de très petites particules de rouille sur des véhicules de couleur plus claire (des traces ou points orangés), mais bien qu’elles ne soient pas visibles sur des peintures de couleurs sombres, elles sont bien présentes.

Iron X de CarPro ou Iron de Gyeon permet d’éliminer très efficacement et rapidement ces particules de fer.

Étape 3 : élimination des contaminants collés grâce à la claybar

À présent que le goudron, la sève, les insectes et les particules de fer ne sont plus que de l’histoire ancienne, il ne reste plus qu’à nettoyer le reste des particules collées d’autres sources de contamination.

L’argile de décontamination ou ses substituts synthétiques sont nécessaires pour éliminer les particules restantes afin d’obtenir une surface décontaminée, totalement propre.

Conclusion

Ce que vous devez retenir c’est que le lavage et le séchage à eux seuls ne garantissent pas que votre véhicule soit complètement propre.

Une décontamination adéquate laissée la surface de votre véhicule propre et lisse au toucher. L’utilisation de la décontamination chimique permettra à la décontamination mécanique par la claybar de ne pas avoir à ramasser plus de particules et donc également de créer moins de traces potentielles.

Enfin, il est conseillé d’utiliser une polisseuse après le passage de la claybar.

Collectif de professionnels et amateurs du detailing et esthétique automobile, carrossiers, préparateurs et spécialiste en sellerie. Amoureux de l'automobile et autres véhicules.

2 Commentaires

  1. Bonsoir, le passage de la claybar est elle vraiment nécessaire lorsqu’on va polir un va effectuer une correction par polissage sur une carrosserie ?
    Merci.

  2. Bonjour Chris, merci de votre commentaire. Si votre peinture est exempte de contaminants qui créeraient des marques sur le vernis, entre la surface et le tampon de polissage, alors non. Mais comment pouvez-vous en être absolument certain ? C’est pourquoi nous le conseillons, surtout que vous allez vous apprêter à polir la surface, ce qui est très conseillé après un passage de la clay bar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here