DYE : Comment changer la couleur du cuir de vos sièges de voiture ?

3
repeindre cuir voiture dye

Vous souhaitez changer la couleur du cuir de vos sièges de voiture sans avoir à les remplacer ? Ou simplement en restaurer la couleur ?

C’est possible grâce au Dye et c’est ce qu’illustre parfaitement l’ami Larry dans une de ses vidéos avec Brian de Fibrenew sur le changement de couleur de sièges en cuir d’une BMW E34 :

Le changement de couleur, appelé Dye en anglais, consiste à économiser de l’argent en ne changeant pas les sièges eux-mêmes, mais en les repeignant, en gros.

Voici donc dans cet article un résumé des différentes étapes.

Et découvrez notre section dédiée au cuir de votre voiture.

Les différents types de cuir

Tous les cuirs de voitures ne sont pas similaires.

Il en existe un certain nombre, mais l’on peut en distinguer 2 types :

  1. Cuire aniline
  2. Cuir “fully finished” ou pleine fleur

Pour les différencier, placer quelques gouttes d’eau sur le cuir. Si l’eau est absorbée, il s’agit d’un cuir aniline. Sur l’autre type de cuir, l’eau stagne en surface.

Le cuir “fully finished “, ou cuir pleine fleur, est souvent plus résistant aux dommages. Ce type de cuir finit par briller plus dans les voitures que l’autre type. C’est le cuir utilisé dans quasi 100% des voitures.

1 Enlever les sièges de l’habitacle

Pour repeindre les pièces du véhicule, il faut les sortir de ce dernier. Tout cuir peut être repeint :

  • Volant
  • Sièges
  • Planche de bord
  • Garnitures de porte
  • Console centrale
  • Etc.

2 Nettoyer les surfaces

Bien entendu, toute surface doit être parfaitement propre, dégraissée, décontaminée… avant d’être repeinte.

Les cuirs sont nettoyés minutieusement à l’aide de différentes brosses et un APC.

Dans la vidéo de Larry, les techniques de nettoyage sont plutôt agressives, ce qui n’est pas toujours nécessaire, loin de là.

3 Réparation des éléments

Il serait dommage de réappliquer de la peinture (pigments couvrants plus précisément) sur des cuirs endommagés et ceux-ci ont besoin d’être réparés pour un résultat optimal !

Les kits Colourlock sont idéaux pour combler les craquelures et retrouver un cuir lisse à l’aspect lisse et neuf.

Vous pouvez acheter quelques kits ici :

Ou ici sur eBay où vous trouverez produits, kits et accessoires à bons prix :

acheter produits colourlockC’est cette préparation qui va éviter in fine le transfert des couleurs ainsi que la bonne tenue de la couleur.

4 Peinture des éléments en cuir

Avant d’appliquer la couleur finale, il convient d’appliquer 3 à 4 couches d’apprêt (primer) pour masquer la couleur initiale.

La couleur d’apprêt est mise dans un airbrush ou pistolet aérographe fin pour remplir les interstices entre les pièces de cuir. Puis le même procédé est utilisé à l’aide d’un airbrush plus gros pour couvrir les grosses zones, toujours en plusieurs couches.

Comme lorsque vous peignez un élément de carrosserie, pour obtenir un résultat final optimal, les étapes de préparations sont indispensables et doivent être parfaites.

Chaque couche de peinture doit ensuite être appliquée de manière fine et uniforme, en prêtant attention aux fissures qui nécessiteront peut-être d’être écartées manuellement afin de les remplir de peinture.

Après chaque couche, la surface est séchée à l’aide, par exemple, d’un sèche-cheveux.

5 Top coat

C’est la dernière étape de changement de couleur des cuirs, le top coat, ou couche de protection.

Elle est similaire dans les faits à la couche de vernis qui protège la peinture de votre voiture. Les couches du cuir et d’un panneau de carrosserie peuvent être imaginées de la même manière :

  • Panneau = cuir
  • Primer = prep
  • Peinture = dye
  • Vernis = topcoat

Il existe des topcoats générant un effet brillant et d’autres mats. Pour obtenir un rendu neuf, il faut trouver le bon mélange des deux, les sièges en cuir propres et neufs n’étant pas brillants. Si vous souhaitez obtenir des cuirs brillants, vous pouvez tout à fait modifier le type de topcoat appliqué.

Effectuez des passes se chevauchant à 50%, en conservant la même distance entre le cuir et le pistolet de peinture.

Plusieurs couches de topcoat sont appliquées, évitant ainsi les futurs transferts de peinture qui font peur à certains.

Ensuite, toutes les parties repeintes sont réassemblées et réintroduites dans le véhicule.

Combien ça coute ?

Le Dye coûte quelques centaines d’euros pour réparer des cuirs déchirés, fendus, craquelés VS des milliers pour changer les sièges d’une voiture (selon le type de voiture, etc. et si vous le faites faire).

Il n’est pas compliqué de repeindre des cuirs, mais cela nécessite beaucoup de minutie, comme en detailing, de la technique et beaucoup de patience.

Collectif de professionnels et amateurs du detailing et esthétique automobile, carrossiers, préparateurs et spécialiste en sellerie. Amoureux de l'automobile et autres véhicules.

3 Commentaires

  1. Bonjour,

    Etant un professionnel de la rénovation du cuir, je souhaiterais apporter quelques informations complémentaires.

    Le changement de couleur n’est pas une prestation aussi simple puisqu’il dépend de plusieurs facteurs qui ne sont pas mentionnés dans la vidéo (bien évidemment du type de cuir mais également de sa souplesse, de son âge, de son grain, de son encrassage, de la couleur d’origine, des produits d’entretien qui y ont été appliqués et d’autres facteurs plus techniques).

    Il ne s’agit pas de “peinture” mais de pigments couvrants qui sont dilués en fonction des spécificités de chaque cuir voire même de la couleur souhaitée.

    La préparation du cuir est essentielle. Ne jamais faire ce qui est montré dans la vidéo : le décapage avec une ponceuse ! Au-delà du fait de détériorer le grainage du cuir, cela détruira les fibres du cuir qui sera alors beaucoup plus fragile. Sa durée de vie sera d’autant plus réduite !

    Ce n’est pas le vernis fixateur qui est gage de la bonne tenue et du non transfert de couleur. C’est la préparation du cuir (dégraissage et décapage du cuir en fonction des zones et du type de cuir). En effet, une mauvaise préparation du cuir entraînera une mauvaise tenue de la pigmentation et, par conséquent, un transfert de couleur. Et attention : il ne faut pas non plus en mettre beaucoup de couche car, avec l’utilisation du cuir, le vernis fixateur peut s’effriter s’il y en a trop !

    De plus, une certaine pression d’application au pistolet est nécessaire : pas trop fort et pas trop faible. Elle dépend du type de produit, de sa dilution et bien évidemment du type de cuir. La distance d’application dépend également de cela tout comme le type de buse à utiliser.

    Beaucoup de professionnels utilisent des produits déjà préconçus par des fabricants. Certains fabriquent leurs propres produits : des couleurs au vernis de protection, des résines aux cuirs liquides… Ceci est un gage de savoir-faire et d’expérience certains.

    Voilà quelques petites informations complémentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here