Compound : pourquoi et comment cela fonctionne ?

0
composition compound polish auto

On sait comment fonctionne un compound par l’action d’une polisseuse, dans les grandes lignes, mais savez-vous comment le compound est vraiment fabriqué ? Et qu’est-ce qu’il contient ?

Tout le monde ou presque comprend le principe du compound, du detailer amateur au professionnel, mais dans cet article nous allons voir ensemble de quoi les compounds sont constitués et pourquoi.

Enfin, nous vous informerons sur les dangers liés à l’utilisation de ces produits et comment vous en protéger et nous vous donneront des astuces pour conserver votre compound, polish, pendant des années.

À lire : tout sur la correction de peinture de voiture.

Compound : définition

Le compound est un polish, une pâte à polir, qui va couper la surface de vernis (cut) ou de peinture pour éliminer les défauts de surface, lorsque celle-ci est « endommagée ».

On travaille le vernis ou la peinture à l’aide d’une polisseuse, orbitale ou rotative et dans certaines circonstances à la main.

Le compound, un polish abrasif, contient donc des abrasifs. Ces derniers sont généralement des grains ou des poudres. Mais de quoi sont-ils faits ? Que sont-ils ?

Voici différents compounds :

Types de polish

On sépare généralement les polishes en deux groupes :

  1. SMAT : Super Micro Abrasive Technology
  2. DAT : Diminishing Abrasive Technology

Vous avez peut-être déjà croisé ces termes sur des produits, dans des vidéos Youtube, sur des sites detailing ou forums d’esthétique automobile.

1 SMAT : Super Micro Abrasive Technology

Les produits SMAT contiennent des abrasifs issus de l’ingénierie à une échelle microscopique, uniformes en termes de taille et d’apparence. Vous pouvez les imaginer comme des petits pois, d’une taille plus ou moins similaire et très souvent de forme arrondie.

Ces abrasifs sont utilisés pour offrir un pouvoir de coupe uniforme, mais ils n’offrent rien de plus lorsqu’ils sont travaillés. Si vous les travaillez trop peu, les résultats ne seront pas terribles, travaillez-les trop et vous risquez de créer des traces (marring, ou marbrure) sur la peinture à cause du séchage du lubrifiant.

Ils sont fantastiques sur des vernis modernes UHS (très utilisé en Allemagne), et ils peuvent être super pour affiner les polishes pour se débarrasser des marques de polissage très abrasif ou des hologrammes.

La SMAT peut également être ajoutée aux polishes DAT.

2 DAT : Diminishing Abrasive Technology

En effet la SMAT peut être ajoutée à un polish DAT pour aider à la décomposition de ce dernier et également pour aider à affiner (si elle est ajoutée dans un heavy cut compound, un compound puissant).

Les produits DAT contiennent des abrasifs de tailles et formes irrégulières.

Contrairement aux petits pois des SMAT, imaginez les DAT comme une soupe avec de gros morceaux de légumes.

Les abrasifs sont irréguliers en termes de taille et de forme et très peu ont une forme similaire. Cette irrégularité permet aux plus grosses particules de se décomposer pendant qu’elles sont travaillées, dans le lubrifiant. Puisque ces abrasifs se décomposent, ils prennent une forme plus régulière, permettant à l’abrasif d’affiner les marques de coupe créées au début du processus de polissage.

Pour cette raison, ils sont généralement présents dans les meilleurs compounds « heavy cut » du marché.

Cela nous permet alors de travailler le polish, ou compound, à une vitesse moindre pour réaliser l’étape de coupe, puis augmenter la vitesse de la polisseuse pour commencer à aider les abrasifs à diminuer, à s’affiner à tour de rôle.

Bien que cela soit idéal la majorité du temps, ils peuvent parfois butter face au vernis UHS, générant une chaleur excessive et des résultats mitigés, c’est pourquoi certaines marques produisent des produits spécialement conçus pour UHS, comme le Rupes UHS Easy Gloss.

À lire : tout savoir sur le compound Rupes UHS.

Rupes UHS Easy Gloss est disponible ici :

Ou ici :

acheter rupes uhs

avant apres rupes uhs
Avant après Rupes UHS

À présent, vous en savez plus sur les différents types de technologie abrasive utilisés, voyons ensemble de quoi sont-ils faits ?

De quoi sont faits les abrasifs d’un compound ?

Malheureusement, trop peu de marques partagent leur secret, mais il y a des moyens de les découvrir…

L’élément principal utilisé dans ces abrasifs est l’oxyde d’aluminium. Il est présent sous différentes formes et peut être utilisé à la fois dans des polishes SMAT et DAT, selon le type utilisé. Il y a des :

  • Oxydes d’aluminium naturels
  • Oxydes d’aluminium synthétiques
  • Oxydes d’aluminium créés par l’homme
  • Oxydes d’aluminium fibreux
  • Oxydes d’aluminium non fibreux
  • Etc.

De nos jours il est même utilisé du SiO2 issu de la nano-ingénierie comme abrasif. Certains de ces produits peuvent être présentés comme « nano polish ». Ceux-ci se situent généralement dans la catégorie des polishes SMAT, car les abrasifs peuvent être conçus avec des formes et tailles uniformes.

Vous y voyez donc un peu plus clair dans les différents types d’abrasifs utilisés. Qu’y a-t-il d’autre dans ces bouteilles magiques ?

La majeure partie des manufactures optent pour une formule à base d’eau à présent, mais ne sont pas forcément à l’aise pour l’indiquer en description. Pour être à base d’eau, les agents « transporteurs » ont seulement besoin de 50,1% d’eau pour être classifiés « à base d’eau ». Cela signifie que les autres 49,9% peuvent toujours être des produits chimiques.

Voyons ensemble ce que sont ces « autres composants ».

1 Pétrole

Il existe une variété de pétrole distillé dans l’industrie (pas uniquement celui à la pompe à essence), mais les polishes et compounds font partie des consommateurs silencieux de ces produits chimiques. On ne pense pas tout de suite au pétrole lorsque l’on se demande quelle est la composition d’un polish ou d’un compound, mais lorsqu’on lit les documents stipulant la composition chimique d’un produit (Safety Data Sheets), on note des similitudes entre différentes marques.

Certains produits parmi les plus utilisés et contenants du pétrole sont :

  • Hydrodesulfurized heavy naphtha
  • Heavy aromatic naphtha
  • Hydrotreated light paraffinic petroleum distillates
  • White mineral oil (huile minérale blanche)

La raison pour laquelle on trouve souvent l’utilisation de ces composants est que se sont de super lubrifiants. Pour la même raison qu’un moteur a besoin d’huile, ces composants chimiques à base de pétrole ou hydrocarbones sont ajoutés pour offrir un « glissement » à la surface sans empêcher l’action abrasive. Cela aide à abaisser les niveaux de chauffe, mais permet aussi au produit de s’essuyer plus facilement lorsqu’il « flash ».

Si vous avez déjà utilisé un produit contre le goudron (tar remover), vous avez dû remarquer qu’il s’évapore rapidement, laissant un résidu fin derrière lui. L’hydrocabone dans un polish permet un essuyage des résidus facilité une fois que le polish a été travaillé. Le désavantage de cela est que les polishes qui contiennent une quantité importante d’hydrocarbone engendrent souvent un temps de travail du produit réduit, tandis que les produits contenant une plus faible quantité d’hydrocarbone peuvent être travaillés plus longtemps.

2 Glycérol

La grande majorité des polishes contiennent du Glycérol.

Étant donné que la composition de nos produits est en partie secrète, on peut investiguer sur les composants communs de ceux-ci. Le glycérol est largement utilisé comme conservateur en raison de ses propriétés antimicrobiennes et antivirales. Ceci évite toute détérioration du produit dans les bouteilles ou en stockage, ce qui est particulièrement nécessaire lorsque les produits contiennent des substances organiques.

Une autre raison qui fait que l’on peut trouver du Glycérol dans nos produits est due à ses propriétés humectantes. Les humectants sont des substances hygroscopiques qui retiennent l’humidité en aspirant la vapeur d’eau de l’air voisin. Cela pourrait être ajouté dans le but de fournir des temps de travail plus longs et d’éviter la formation de poussière ou le séchage prématuré du polish.

3 Eau

L’un des ingrédients les plus utilisés dans une grande proportion de produits detailing et dans les polishes les plus connus est le Monoxyde de Dihydrogène.

Malgré la fausse idée répandue selon laquelle l’huile, ou dans notre cas, les hydrocarbures, ne peuvent pas être mélangés avec de l’eau, ce n’est pas le cas à l’échelle commerciale. Les hydrocarbures et l’eau peuvent être mélangés avec un équipement de pointe pour produire une émulsion stable de deux ou plusieurs fluides non miscibles.

Cela signifie que nous pouvons suspendre les abrasifs dans un compound émulsionné, pour fournir une lubrification et également de bonnes propriétés de séchage. Avec les progrès modernes des techniques d’émulsification, nous voyons de plus en plus de fabricants réduire leur teneur en hydrocarbures, en faveur d’une formule plus orientée vers l’eau.

C’est une excellente nouvelle pour la santé à long terme des utilisateurs finaux, ainsi que sur le plan écologique. (source ProDetailer)

À propos de votre santé

Comme pour de nombreux produits d’entretien automobile, vous devez prêter attention à votre santé !

Malheureusement, la santé est trop souvent le dernier point d’intérêt d’amateurs ou professionnels de l’automobile, tandis qu’il s’agit d’un sujet majeur.

Combien de professionnels du detailing avez-vous entendu dire sur Youtube que tel ou tel produit pouvait être dangereux ou nocif pour votre santé ? Combien de fois avez-vous téléchargé les PDF et décrypté la composition et les risques de vos produits (Safety Data Sheets ou SDS) ? Probablement jamais, professionnels et amateurs.

Pourtant les conséquences sur la santé peuvent être grandes, de la réaction sur la peau, à l’ingestion, au contact avec les yeux et les voies respiratoires. Des pictogrammes figurent d’ailleurs sur les bouteilles de vos produits les plus nocifs.

Voici quelques pictogrammes que l’on retrouve sur des produits :

pictogrammes danger produits chimiques

Comme vu ensemble dans cet article, les composants ne sont pas anodins, à long terme ou à court terme. Des documents sont à votre disposition sur les sites des marques.

Une utilisation prolongée d’hydrocarbonne, VOC aromatique (solvant volatil ou COV) et abrasifs peut engendrer quelques effets assez graves à long terme. Certains composés peuvent entrer en vous par le simple contact.

En dehors de cela, il existe des troubles respiratoires tels que la toux à long terme ou un essoufflement, et ils peuvent causer des dommages à long terme au système nerveux central.

Comment se protéger :

Voici quelques principes simples pour vous protéger :

  • Portez des vêtements à manches longues
  • Portez des lunettes de protectio
  • Portez des gants
  • Portez un masque respiratoire adapté
  • Lavez-vous les mains et le corps dès que possible

Combien de temps peut-on conserver son compound ou polish ?

On aimerait pourvoir garder, conserver, nos bouteilles de polish et compound pendant des années.

Mais de combien de temps dispose-t-on, tout en conservant des produits toujours aussi efficaces ?

Il s’agit donc ici de savoir :

  • Quelle est la durée de vie d’un polish ou compound ?
  • Combien de temps pouvez-vous conserver ces produits ?
  • Que faut-il éviter pour être certain que votre polish ou compound soit toujours efficace si vous ne les avez pas utilisés durant longtemps ?

Rupes apporte des éléments de réponse dans cette vidéo en anglais avec Dylan :

Que devriez-vous faire pour conserver durablement vos produits auto ?

Il n’y a pas de réponse toute faite.

Si vous respectez certaines précautions, vous pourrez conserver vos produits de correction de peinture pendant des années. Dans le cas contraire, vous réduirez la durée de vie potentielle de ces produits et leur efficacité.

En effet, de nombreuses variables entrent en compte :

  1. Lieux de stockage
  2. Fermer le capuchon
  3. Températures à respecter
  4. Secouer vos bouteilles

Le lieu de stockage : conservez idéalement vos produits dans un lieu propre et sec (cagibi, armoire, etc.).

Capuchon fermé : comme vous devriez le fermer dès que vous les utilisez, lors d’un polissage par exemple. Vous ouvrez, vous l’utilisez et vous refermez tout de suite le capuchon.

La température ambiante : il faut ici éviter les extrêmes, soit trop chaud et trop froid. Un froid extrême peut modifier la composition d’un compound et altérer sa performance. De plus, le froid extrême peut endommager la structure de la bouteille. La chaleur extrême va se faire se dégager des gaz du produit, ce qu’il faut éviter.

Secouez vos bouteilles : si c’est une étape incontournable avant l’utilisation de n’importe quel produit detailing, si vos produits n’ont pas été utilisés pendant des mois. Secouez alors fortement votre bouteille de produit. Avec le temps, les éléments vont se séparer doucement.

Les particules abrasives pourraient par exemple se retrouver au fond de la bouteille, rendant le produit apparemment inefficace à l’utilisation si vous ne le secouez pas.

Collectif de professionnels et amateurs du detailing et esthétique automobile, carrossiers, préparateurs et spécialiste en sellerie. Amoureux de l'automobile et autres véhicules.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here