Débutant en detailing ? Guide esthétique automobile extérieur complet

0
guide detailing debutant

Si nettoyer sa voiture est une corvée fatigante, chronophage et fastidieuse pour beaucoup, c’est au contraire un plaisir qui offre une bonne sensation de satisfaction ou d’accomplissement pour d’autres.

Dans ce guide du detailing pour débutant (mais certains peuvent bénéficier d’une piqure de rappel), nous allons vous apprendre à faire du detailing correctement, par des étapes logiques, avec des conseils et des avertissements.

Ce guide detailing est axé ici sur le nettoyage en profondeur de l’extérieur d’une voiture. L’intérieur fera l’objet d’un article dédié.

Au programme :

1 Bases du detailing et l’art de prendre soin d’une voiture
2 Processus d’esthétique automobile
3 Matériel indispensable et coût du detailing professionnel
4 Comment trouver le meilleur matériel de detailing ?
5 Comment laver sa voiture de la bonne manière ?
6 Comment protéger l’extérieur de votre voiture ?
7 Les erreurs à éviter

Prenez le temps de lire ce guide, de cliquer sur les liens connexes pour en apprendre plus sur tous les aspects du detailins extérieur, parfaire vos connaissances et atteindre le top.

1 Bases du detailing et l’art de prendre soin d’une voiture

Pour certains passionnés de voiture et/ou de nettoyage de voiture, l’acte de nettoyage en profondeur, dans les details, le detailing, est un mélange de « bricolage » et de rituel zen.

Le detailing auto induit différents niveaux de difficulté, différents niveaux de résultat, un éventail de techniques et de théories variées quant à ce qui fonctionne le mieux et pourquoi. L’esthétique automobile est unique en ce sens qu’elle peut être facilement complétée par des produits chimiques.

Ces produits ont souvent tendance à être tout aussi uniques et nombreux que les techniques utilisées. Posez la question à 3 detailers professionnels, quels produits utiliser et quelles techniques d’application et de retrait de ces derniers, et vous obtiendrez probablement 3 réponses différentes. Cela nous amène à la première grande question…

Qu’est-ce que le detailing auto ?

Le detailing ou l’esthétique de voiture est une procédure assez explicite, en ce sens qu’elle implique un processus de nettoyage dans le détail, souvent accompagné de la restauration de parties endommagées. À l’extérieur, le détailing aide à protéger la peinture, le verre et les garnitures contre les rayons UV nocifs, les contaminants et les dommages résultant de la conduite.

Aujourd’hui, l’industrie du detaling est devenue une industrie de plusieurs milliards de dollars, proposant des milliers de produits detailing uniques, tous avec leur propre formulation, leur approche de vente et leur distribution sur le marché. Pour mesurer l’ampleur de cette opération, rien qu’aux États-Unis, le marché de l’esthétique automobile était évalué à 10,3 milliards de dollars américains en 2020, et ce après avoir été durement touché par la Covid-19.

Detailing extérieur d’une voiture

Le detailing se déroule souvent de la sorte :

  • Nettoyer l’extérieur : il s’agit ici d’un nettoyage en profondeur avec des produits detailing de qualité et une source d’eau. Cela garantit que la saleté, les débris, la crasse de la route, le pollen ou toute autre forme de saleté de surface sont éliminés, mais cela expose également tous les problèmes graves qui peuvent se cacher sous la surface.
    Pour cette étape, les propriétaires de voitures doivent utiliser une serviette en microfibre ou un grand de lavage, ainsi qu’un shampoing de lavage de voiture à faible pH pour réduire le risque de rayer ou de marquer la surface.
  • Protéger l’extérieur : bien qu’un lavage de voiture en profondeur soit crucial pour éliminer les débris de surface, le detailing de voiture va au-delà d’un bon nettoyage, car cela implique l’application d’une protection des surfaces. La cire naturelle, le scellant (cire synthétique), la céramique, le dressing de pneus, le covering ou wrapping, le PPF (film transparent de protection) sont à votre disposition.
    D’autres éléments extérieurs comme les pneus peuvent être esthétiquement améliorés par un dressing pneu et les vitres grâce à un nettoyant vitre auto.

Conseil :

Pour le detailing extérieur, soit vous achetez un kit de produits, soit vous créez votre propre configuration personnalisée, en achetant des produits autos individuels.

Préparer la peinture de la voiture à l’aide d’une barre d’argile (ou clay bar) est généralement la première étape de la protection de la peinture.

Les experts en detailing recommandent de nettoyer d’abord les roues avec un produit nettoyant pour roues (jantes plus précisément) et des brosses spéciales pour les jantes et d’autres pour les pneus.

Beaucoup de propriétaires de voitures pensent que le remplacement de leur sapin assainisseur d’air ou la pulvérisation d’un lustrant à pneu est tout ce qu’il faut pour réaliser le detailing de leur voiture.

Disposer des brosses de lavage, divers shampoings de lavage auto et un nettoyeur haute pression ne garantissent pas à eux seuls d’obtenir des résultats étonnants. Les meilleurs professionnels du detailing au monde conviennent tous que pour qu’une voiture ait l’air impeccable, il faut non seulement les bons outils, les bons produits, mais aussi une éthique de travail importante, beaucoup de patience et une tonne de pratique.

2 Processus d’esthétique automobile

Detailer une voiture n’est pas particulièrement difficile. Pourtant, même le fait de laver un véhicule peut engendrer des problèmes si l’on suit les mauvaises procédures ou si l’on utilise les mauvais produits. Connaitre les étapes nécessaires et quels produits fonctionnent le mieux n’est que la moitié de la bataille.

Par exemple, si vous possédez des serviettes, des gants et tout autre accessoires de nettoyage de voiture ou matériau semblables à une éponge qui n’est pas en microfibre, ne les utilisez pas pour traiter un véhicule. L’objectif est de restaurer l’extérieur du véhicule pas de le détériorer et créer des microrayures et tourbillons.

Si vous souhaitez garder votre véhicule dans les meilleures conditions possibles dans le temps, comme neuve, alors vous devez le laver régulièrement et de la bonne manière.

Les contaminants comme la saleté, la crasse de la route, les fientes d’oiseaux, les insectes collés, le pollen, l’antigel et la sève d’arbre s’infiltrent lentement dans la couche de vernis d’une voiture si on les laisse reposer trop longtemps, sans les traiter. C’est pour cela que, selon l’utilisation de votre voiture, beaucoup conseillent de la nettoyer une fois par semaine, en vous rappelant des 6 règles d’or pour le lave-auto :

1 Ne lavez jamais votre voiture en plein soleil

Presque tous les produits detailing fonctionneront mal en plein soleil ou sur une surface chaude. La chaleur accélère également le séchage du savon et de l’eau, ce qui se traduit par des taches et des trainées d’eau tenace (traces de calcaire, etc.).

Travaillez toujours à l’intérieur ou à l’ombre et uniquement lorsque toutes les surfaces extérieures du véhicule sont froides au toucher.

2 Évitez la contamination croisée

La contamination croisée (ou cross-contamination) lors d’un lavage de voiture se produit lorsque vous utilisez les mêmes accessoires, le même matériel à chaque étape du processus de nettoyage.

N’utilisez donc pas les mêmes accessoires (microfibres, brosses, seaux, eau, etc.) à des fins ou à des endroits multiples de l’automobile. Le raisonnement ici est qu’il ne faut pas déplacer les contaminants d’une partie du véhicule à une autre, ou utiliser un gant en microfibre sale pour frotter une section relativement propre.

Ceci est particulièrement important à retenir lorsque vous vous attaquez à des zones très sales comme les jantes, les bas de caisse, les pare-chocs et les sorties d’échappement.

3 Utilisez la méthode des deux seaux (voire trois)

En plus de ne pas utiliser la même microfibre ou le même gant de lavage pour chaque surface, ce qui aidera à réduire drastiquement la contamination croisée, l’utilisation de la méthode des deux seaux est tout aussi crucial.

En ayant un seau de lavage contenant le shampoing et l’eau propre et un seau de rinçage contenant l’eau pour rincer très régulièrement vos accessoires, vous réduisez encore plus la possibilité de ramener des contaminants et les trainer sur les surfaces.

Mieux encore, la méthode des trois seaux, avec un seau dédié aux roues.

4 Travaillez du haut vers le bas

Les parties basses d’une voiture entrent bien plus en contact avec les contaminants de la route et il est dangereux et contreproductif de remonter ces saletés sur les parties supérieures moins impactées (contamination croisée). C’est pour cela que l’on recommande fortement de nettoyer les roues (jantes, pneus et passages de roues) avant de nettoyer la carrosserie.

Utilisez un produit adapté aux jantes pour vous aider à les nettoyer, car ce sont souvent des zones où la saleté est tenace.

Ensuite, lavez la voiture du toit vers les bas de caisse.

5 Utilisez toujours de la lubrification

En dehors d’un essuyage doux avec une microfibre ultra moelleuse, la peinture du véhicule et son vernis nécessitent une lubrification pour encore plus limiter ou éviter toute trace.

La lubrification est intéressante à toutes les étapes de contacts, soit : durant le lavage grâce au shampoing, durant le séchage grâce à un produit d’aide au séchage / une protection.

À lire : produits d’aide au séchage pour voiture.

6 Utilisez les bonnes microfibres et le bon matériel

Comme vu précédemment, vous ne devez pas utiliser du matériel non adapté à une voiture.

Achetez un ou plusieurs très bons gants de lavage auto, investisses dans d’excellentes microfibres de qualité pour nettoyer et sécher votre véhicule, cela vaut largement le coût et vous vous éviterez au maximum de laisser des traces sur la surface.

Aussi, préférez un shampoing auto à pH équilibré pour prendre soin du vernis de la peinture.

3 Matériel indispensable et coût du detailing professionnel

Au lieu de nettoyer votre véhicule vous-même, vous pouvez choisir de l’emmener chez un professionnel qui ira très certainement plus en profondeur et dans le détail que vous ne le feriez, par manque de temps, de connaissances, de lieu de travail, etc. Si vous envisagez de vendre votre voiture, cela prend encore plus de sens.

Vous pourriez trouver un bon lavage avancé pour 75 à 150€ pour un petit véhicule et de 125 à 250€ pour de gros véhicules, pour le même service.

Si vous voulez faire le detailing vous-même, vous pourriez dépenser environ 100€ pour acheter quelques outils, accessoires et produits haut de gamme pour la peinture et les roues, ce qui peut être rentable, car vous garderez vos produits et accessoires pour de futurs lavages. Faut-il avoir le lieu, le temps et les connaissances. Par contre vous acquerrez ainsi des connaissances par votre propre expérience et cela vous permettra de rendre les futurs lavages plus efficaces et rapides.

Voici une liste de produits et accessoires à disposer, sans se ruiner :

  • 1 shampoing auto
  • 2 à 4 gants de lavage
  • 2 à 3 grands seaux
  • 12 serviettes microfibre de haute qualité
  • 1 barre d’argile de décontamination
  • 1 à 2 produits de protection (scellant en spray par exemple)

Des produits seront inclus lorsqu’ils seront abordés plus bas dans ce guide.

4 Comment trouver le meilleur matériel de detailing ?

L’esthétique automobile nécessite, vous l’avez compris, l’achat des bons produits/outils/accessoires, car nombre d’entre eux sont spécifiquement conçus pour nettoyer, restaurer et améliorer un aspect spécifique d’une voiture.

Pour trouver le meilleur matériel pour votre voiture, vous pouvez par exemple consulter les centaines d’articles sur Dr Detailing, votre site detailing, et utiliser les catégories, sous-catégories et moteurs de recherche pour trouver votre bonheur.

Il existe de nombreuses grandes marques en esthétique auto comme (liens pour découvrir les marques et quelques produits) :

Vous pouvez également taper ces marques dans notre moteur de recherche afin d’y découvrir tous nos articles gratuits et détaillés sur leurs différents produits.

De manière générale, vous devez vous concentrer sur les deux catégories suivantes pour le detailing extérieur d’un véhicule :

  • Matériel detailing pour l’extérieur
  • Matériel de nettoyage pour les jantes et pneus

La clé pour acheter des fournitures de nettoyage extérieur pour votre voiture

Mieux vaut passer par des sites ou boutiques spécialisées que d’aller dans votre magasin de pièces auto au coin de votre rue. Mieux vaut utiliser des produits de nettoyage doux plutôt que des produits (trop) puissants.

Il ne s’agit pas ici d’acheter le premier produit que vous croisez et dont le prix est attractif, mais il s’agit de prendre le temps et de déterminer ce qui vous convient le mieux. Un produit pour éliminer les insectes collés sur les faces avant de votre voiture ne doit pas ronger ou endommager le vernis de la peinture.

5 Comment laver sa voiture de la bonne manière ?

Si laver sa voiture chaque semaine peut être idéal, il est toutefois à noter que vous prenez alors également plus de risque de créer des marques sur les parties extérieures de votre véhicule, surtout si vous manquez de connaissances, de matériel/produits et que votre approche est mauvaise.

Naturellement, cela a beaucoup à voir avec la saleté que votre véhicule présente chaque semaine, ainsi qu’avec le type d’environnement de conduite.

Voici un aperçu général des étapes de lavages auto :

Étape 1 : rassemblez votre matériel

C’est la première étape, rassembler votre arsenal de produits et accessoires.

Un seau sera réservé au lavage et contiendra de l’eau et le shampoing auto, un autre sera dédié au rinçage et si possible un seau pour nettoyer les roues et contenant un peu de shampoing ou du moins de l’eau.

Assurez-vous de disposer de :

  • Pléthore de microfibres
  • 2 à 3 gants de lavage (idéalement)
  • Des brosses pour pneu, pour jantes
  • Un pulvérisateur
  • Un tuyau d’arrosage / un nettoyeur haute pression
  • Une source d’eau (si possible neutre)

Conseils : évitez de porter tout ce qui pourrait potentiellement rayer le vernis, comme une boucle de ceinture, des bagues, un collier, des bracelets, une montre, une banane, des fermetures éclair, etc.

Seaux :

Gants de lavage :

Étape 2 : Rincez comme il le faut

Commencez par rincer simplement votre voiture pour éliminer les débris visibles, le pollen, les crottes d’oiseau ou toute autre forme de saleté en évitant toujours de le faire sous les rayons directs du soleil. Travaillez du haut vers le bas. Commencez par les roues, seulement si elles sont vraiment très sales, pour éviter d’envoyer ces saletés sur les parties environnantes fraichement rincées.

Ce rinçage initial est malheureusement souvent négligé, car de nombreuses personnes se ruent sur le nettoyage, ce qui ne fait que pousser les contaminants sur le vernis, causant des dommages sur la surface.

Un rinçage rapide aidera à minimiser la création de marques comme les tourbillons et les microrayures.

Étape 3 : commencez par les jantes et pneus

Les jantes et les pneus ont tendance à être les parties les plus sales d’une voiture en raison de toute la saleté de la route, l’asphalte, le sel de voirie, la poussière de freins, la boue et diverses autres formes de contaminants qui se trouvent à proximité de leurs surfaces en rotation. C’est pourquoi il est impératif que vous nettoyiez d’abord ces 4 parties, surtout si le véhicule n’a pas été « detailer » depuis un certain temps ou si vous venez de rentrer d’un road trip en 4×4.

Appliquez un produit nettoyant sur la jante et le flanc du pneu, laissez agir le temps indiqué par la marque, brossez pour enlever la crasse tenace à l’aide de brosses diverses, puis rincez.

Conseil : si vous comptez utiliser le seau des roues pour le lavage, pensez à soigneusement le rincer pour éviter toute contamination croisée.

Décontaminant ferreux :

Nettoyant ET décontaminant ferreux :

Nettoyant jantes :

Nettoyez vos flancs de pneus avec ces très bons produits :

De super brosses et pinceaux ici :

Étape 4 : les deux seaux

Après avoir versé la dose de shampoing pour voiture recommandée par le fabricant dans l’un des seaux propres, faites couler de l’eau à la fois dans celui-ci et dans votre seau de rinçage. Une fois remplie, sortez le gant de lavage ou le chiffon microfibre que vous prévoyez d’utiliser et suivez ces étapes simples.

  1. Vaporisez tout le véhicule avec de l’eau pour garantir que toutes les surfaces sont exemptes de contaminants libres.
  2. Trempez le gant de lavage ou la microfibre dans l’eau savonneuse. Une fois complètement saturé, essorez-le/la sur la surface que vous souhaitez frotter. Cela agit comme un prétrempage, ajoutant une lubrification supplémentaire à la surface et permettant au shampoing de détacher toute crasse collée sur la surface.
  3. Une fois que toute la zone est recouverte d’eau savonneuse, commencez à frotter le véhicule en vous concentrant sur une section à la fois. N’oubliez pas de toujours commencer par le toit et de descendre progressivement, en plongeant régulièrement votre gant dans le seau de rinçage au fur et à mesure que vous éliminez les contaminants, avant d’absorber plus d’eau savonneuse au besoin dans votre gant.
  4. Pendant que vous frottez, assurez-vous de laver en lignes droites qui se chevauchent, pas de cercles, ce qui peut provoquer des marques de tourbillon à la surface. Soyez doux lors de ce premier passage, car vous ramasserez probablement une tonne de débris lors de ce premier passage et il ne faudrait pas enfoncer les contaminants dans le vernis ou les trainer.
  5. Selon le degré de saleté du véhicule, vous remarquerez peut-être que l’eau du seau de rinçage est devenue trouble ou tachée de crasse assez rapidement. Si tel est le cas, jetez l’eau contaminée et remplissez le seau d’eau propre. Ce n’est pas une mauvaise idée d’inspecter également la qualité de l’eau savonneuse, car même si un seau de rinçage préliminaire sert à éliminer la majorité de la saleté, des contaminants profondément incrustés peuvent encore se retrouver dans cette solution savonneuse.
  6. Après avoir nettoyé une section ou un panneau de carrosserie, rincez-le avec le tuyau ou le nettoyeur haute pression avant de passer à la zone suivante. Assurez-vous de vous déplacer rapidement autour du véhicule pour éviter au maximum que le savon ne sèche et, pendant que vous rincez, utilisez une approche du haut vers le bas. Conservez le véhicule humide en tout temps, vous éviterez ainsi la formation des taches d’eau, de calcaire et de résidus de savon à la surface.
  7. Le nettoyage et le rinçage sont terminés. Observez le véhicule et traitez les éventuelles zones où la saleté est tenace. S’il subsiste des insectes et du goudron, utilisez un produit formulé pour traiter ces contaminants, puis renettoyez la ou les zones. Le savon auto apportera une certaine lubrification. Soyez toujours méfiant lors du nettoyage des zones affichant des contaminants, c’est à cause de celles-ci que vous prenez plus de risques de marquer les surfaces.
  8. Les taches et les débris tenaces ont été nettoyés et décollés en toute sécurité, vides l’eau des deux seaux, rincez votre gant de lavage ou votre microfibre et répétez la procédure de nettoyage de haut en bas avec une solution de lavage propre. Ce deuxième passage aidera à garantir que toutes les zones manquées sont traitées, car il subsiste souvent de petits endroits qui n’ont pas été traités ou qui nécessitent une attention supplémentaire.

Shampoings pour voiture :


Étape 5 : séchez le véhicule

Le séchage d’un véhicule est une étape à part entière. Si vous ne séchez pas votre voiture, vous laisserez des traces, ou stries.

Vous pouvez utiliser des serviettes microfibres de séchage et un souffleur d’air pour les petits espaces. Gardez en tête que le souffleur déplace surtout l’eau et nécessitera ensuite certainement l’utilisation d’une microfibre de séchage, bien absorbante.

Une fois achevé, cet essuyage aura non seulement permis d’éliminer les taches d’eau potentielles ou les problèmes d’accumulation d’eau, mais également exposé les contaminants tenaces, ceux qui pourront être éliminés à l’aide d’une barre d’argile (en décontamination mécanique).

Étape 6 : la barre d’argile de décontamination

Si vous n’avez jamais utilisé de barre d’argile de décontamination en pâte, gant, serviette ou autre, ils permettent de décontaminer en profondeur les surfaces peintres (vernis) et les vitres.

La barre d’argile en pâte et sous forme de gant sont les types que nous préférons utiliser. Le gant offre le grand avantage de pouvoir être nettoyé plusieurs fois, tandis que la version en pâte doit être jetée si le morceau tome par terre et/ou si le morceau contient trop de contaminants.

Le gant permet également une meilleure prise en main et de couvrir de plus grandes surfaces.

Argile en pâte et variantes :

Vous pouvez trouver des serviette d’argile ici :

Des gants d’argile ici :

Bien entendu, pour utiliser de l’argile de décontamination, peu importe sa forme, vous devez bien lubrifier la surface. Il ne faut JAMAIS essayer de décontaminer sans lubrification.

À lire : quel lubrifiant pour barre d’argile choisir ?

Quelques très bons lubrifiants pour barre d’argile :

Voici les 4 étapes les plus importantes pour passer la clay bar ou barre d’argile :

  1. Travaillez sur de petites zones à la fois, saturez la surface peinte avec votre lubrifiant et si vous utilisez un gant d’argile par exemple, pulvérisez également la surface du gant en argile pour vous assurer qu’il glisse bien.
  2. Effectuez des mouvements linéaires, en hachure. Vous pourrez observer qu’il y a une certaine résistance au début, mais au fur et à mesure que vous déplacez l’argile, vous remarquerez que les mouvements sont de plus en plus faciles. Le son peut également changer, passant d’un bruit de frottement granuleux a plus aucun bruit. Cela signifie que vous éliminez toutes sortes de contaminants de surface microscopiques de l’extérieur de votre véhicule.
  3. Lorsque vous ne sentez plus d’accrocs, prenez une serviette microfibre propre et essuyez la zone que vous venez de traiter avec la barre d’argile ou toute autre forme. Touchez la surface avec les doigts pour comparer la sensation de toucher entre la zone contaminée et la zone fraichement décontaminée. La différence de sensation au toucher devrait être nettement différente, bien plus douce pour les zones décontaminées.
  4. Répétez les étapes ci-dessus sur toutes les parties de l’automobile, en traitant un panneau ou une section à la fois, toujours en veillant à bien lubrifier les surfaces.

À lire : tout sur la décontamination d’un véhicule.

Étape 7 : polissage et lustrage

Les processus de polissage et lustrage de la peinture d’un véhicule peuvent offrir une énorme différence dans l’apparence générale de cette dernière.

Cela étant, nous vous conseillons de passer par la case poli-lustrage que si cela est vraiment nécessaire. C’est par exemple incontournable avant l’application d’un traitement céramique.

Utiliser une polisseuse est incontournable et plus sensé que d’exécuter le travail de correction de la peinture à la main.

À lire : tout savoir sur le polissage et lustrage auto.

6 Comment protéger l’extérieur de votre voiture ?

Les contaminants éliminés en toute sécurité et toutes les surfaces soigneusement polies, il est temps de protéger les surfaces.

À ce stade et après tout ce travail effectué, il est alors conseillé d’appliquer une céramique, car c’est une protection haut de gamme aux caractéristiques inégalées, comme son hydrophobie et sa durabilité (plusieurs années).

Les cires naturelles et synthétiques sont moins coûteuses et très faciles à appliquer, mais ne durent que quelques semaines ou mois, avant de nécessiter une nouvelle application.

Les céramiques offrent une brillance inégalée, une meilleure protection et de manière bien plus permanente. Appliquer une céramique nécessite tout de même plus d’huile de coude et le temps d’application est plus long, le produit coûte également plus cher, mais sachant que cela nécessite une réapplication tous les 2 à 5 ans, alors le feu peut en valoir la chandelle.

Quel que soit le type de protection de surface que vous choisissez, les produits doivent dans tous les cas être appliqués sur des surfaces froides, à l’abri de la lumière du soleil et du vent.

N’hésitez pas à lire les articles de notre section dédiée aux protections de voiture.

À lire : toutes les protections pour voiture.

Produits de protection facile et efficaces pour voiture :

7 Les erreurs à éviter

En detailing, il y a potentiellement beaucoup d’erreurs qui peuvent être commises, à chaque étape.

Bien que chacun ait ses produits préférés, ses techniques préférées ou autres, les erreurs listées ci-dessous sont courantes et doivent être totalement évitées :

Erreur 1 : utiliser la même microfibre pour chaque surface ou la mauvaise microfibre

Fini l’utilisation d’une éponge standard, pour bien nettoyer un véhicule il vous faut un gant microfibre de qualité ou une microfibre de qualité.

Selon si vous souhaitez nettoyer, essuyer un polish ou sécher une voiture, vous devez utiliser une ou plusieurs microfibres adaptées, ce ne sont pas les mêmes.

Erreur 2 : laver votre voiture en plein soleil ou lorsque le véhicule est chaud

La plupart des produits detailing réagissent mal lorsqu’ils sont exposés à la lumière directe du soleil ou appliqués sur un panneau chaud, alors travaillez toujours à l’intérieur, à l’ombre et laissez tant que possible la carrosserie de votre voiture refroidir.

Cela permettra également d’éviter les taches d’eau calcaire d’apparaitre, au savon ou aux protections de sécher trop rapidement.

Erreur 3 : utiliser des produits ménagers ou du liquide vaisselle

Les produits ménagers sont peu coûteux, certes, mais ils ne sont pas adaptés pour la voiture.

Le liquide vaisselle peut potentiellement endommager le vernis de la peinture et vous devez choisir votre camp entre le detailing et le lavage bas de gamme.

À lire : les produits ménagers pour votre voiture.

Erreur 4 : utiliser le même seau pour le savon et le rinçage

Vous devez TOUJOURS utiliser au moins deux seaux pour laver votre voiture et JAMAIS un seul seau.

Le premier doit être rempli de shampoing voiture et d’eau, l’autre d’eau pour le rinçage et tous deux doivent disposer d’une grille au fond (grit guard).

Votre gant de lavage sale ou votre chiffon microfibre doivent toujours aller dans le seau d’eau pour y être nettoyé/essoré, avant d’être replongé dans le seau de lavage savonneux. Celé évite la fameuse contamination croisée expliquée plus tôt dans cet article.

Erreur 5 : nettoyer vos jantes et pneus en dernier

Lorsque vous lavez vos jantes et pneus, il y a de fortes chances que vous éclaboussiez les zones alentour (la peinture).

Donc, lavez, frottez et rincez d’abord vos jantes et pneus, puis passez au lavage du reste du véhicule. Vous pourrez toujours revenir sur vos roues à la fin avec un produit et un chiffon pour la touche finale.

Conclusion

Lorsque votre detailing auto est terminé et que votre véhicule a été méticuleusement nettoyé de haut en bas, prenez du recul et inspectez votre travail.

Si des zones présentent encore des salissures, cela peut survenir, revenez sur celles-ci.

Un entretien complet d’un véhicule, régulièrement, dans les règles de l’art, garantit ou maximise de garder un véhicule en bon état esthétique pendant toute la durée de vie de ce dernier. Et quel plaisir d’avoir une voiture bien propre !

Collectif de professionnels et amateurs du detailing et esthétique automobile, carrossiers, préparateurs et spécialiste en sellerie. Amoureux de l'automobile et autres véhicules.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here