Polisseuse Dual Action : 3 astuces de débutant à pro

0
3 astuces polissage voiture debutant

Pour vous perfectionner dans l’utilisation de votre polisseuse double action (DA), vous pouvez aller sur Youtube, lire notre blog detailing, d’autres sites, des forums, etc. L’avantage de Youtube est le fait que les images sont mobiles et cela permet de mieux visualiser les gestes et ressentir les sensations.

Sur notre site detailing, vous avez déjà dû apprendre la nécessité de maintenir le tampon de votre polisseuse à plat pendant le polissage, la quantité de pression à appliquer, etc. Dans cet article, nous souhaitons vous donner des astuces après avoir acquis ces fondamentaux.

Les 3 conseils ont 2 objectifs :

  1. Ils vous aideront avant tout à obtenir de meilleurs résultats.
  2. Ils vous feront conserver votre regard et vos sensations de débutant, en améliorant votre technique.

Lorsque nous parlons de “sensations”, c’est que le detailing fatigue le corps. Lorsque vous faites une voiture complète avec correction de la peinture, etc. c’est fatigant que ce soit clair. L’utilisation d’une polisseuse double action a permis de réaliser un travail plus rapidement de manière sécuritaire et donc de faciliter le travail réalisé.

N’hésitez pas à consulter notre catégorie polisseuse : pour mieux comprendre l’utilisation d’une polisseuse et laquelle choisir.

C’est parti pour les 3 astuces detailing !

1 Approchez-vous !

C’est une erreur que l’on retrouve chez un débutant en detailing, quelqu’un qui fait son premier polissage, etc. Non seulement cette astuce améliorera considérablement le résultat final de votre polissage, mais elle vous évitera également de la fatigue et des douleurs aux épaules.

Si vous ne deviez ne retirer qu’une seule chose, prenez ce concept : vous ne pouvez pas être trop près de votre polisseuse !

Votre regard doit passer au travers de la zone que vous polissez. Vos coudes doivent être pliés plutôt que dans une position tendue et verrouillée. Aussi, travaillez avec la machine pas trop loin au-dessus ou au-dessous de votre ligne d’épaules aussi souvent que possible.

Ces ajustements simples vous donneront la possibilité de travailler dans des zones plus restreintes, de produire un meilleur travail puisque vous aurez une meilleure vision de ce sur quoi vous travaillez et de réduire considérablement la fatigue et la douleur.

2 Organisez votre plan d’attaque

Avant de vous lancer dans un nouveau projet, planifiez-le ! La planification doit comprendre quelques éléments permettant d’obtenir de meilleurs résultats et d’éviter les difficultés.

Tout d’abord, vous devez savoir :

  • Quel tampon utiliser ?
  • Quelle vitesse de polissage ?
  • Quelle pression appliquer ?

Pour ce faire, il est préférable d’effectuer une série de tests (voir notre article sur le test spot).

Ensuite, mettez-vous au travail. À titre personnel, nous préférons polir une voiture à fond sans prendre de longues pauses trop souvent. Donc, si vous êtes pareil, l’organisation est importante. Ayez vos outils prêts à être utilisés. Un inventaire rapide des tampons, compound et polish, des outils de nettoyage des tampons, du ruban de masquage, des lampes, des serviettes microfibres à portée de main à proximité de votre zone de travail, etc. est un excellent début.

Enfin, réfléchissez à comment vous allez polir votre panneau de carrosserie. Après avoir terminé la section test, vous êtes prêt à commencer le travail. Ainsi, vous devriez pouvoir décomposer le nombre de sections de chaque panneau. Il est toujours recommandé de travailler en premier sur des zones restreintes, comme les poignées, les moulures, les emblèmes, etc. (c’est ce qu’appelle les detailers “cutting in”).

Travaillez ensuite les grandes zones plates de chaque panneau. En traitant d’abord les zones étroites, vous mettez toutes chances de votre côté pour obtenir une belle finition, sans avoir à repasser dessus avec un tampon plus large.

sections polissage voiture

3 Le bon outil pour le bon travail

Pour obtenir d’excellents résultats, vous avez besoin de connaitre les bases. Vos compétences sont bien plus importantes que l’équipement que vous utilisez. En effet, même avec la “meilleure” polisseuse vous pouvez rater votre travail.

Avez-vous déjà du dévisser une visse cruciforme alors que vous n’aviez que des tournevis plats ? Eh bien c’est possible. Mais peu  importe la qualité de ce tournis à tête plate, il ne fera jamais un aussi bon job que le cruciforme dans notre exemple. Le mieux serait d’avoir un tournevis à têtes interchangeables…

Lorsque vous décidez d’acheter une polisseuse, vous serez tenté d’acheter une polisseuse haut de gamme. Si elles sont en effet super efficaces et technologiquement avancées, ne c’est pas totalement nécessaire. Une DA d’une gamme intermédiaire vous offrira de toute manière de bons résultats. Alors oui elle n’aura peut-être pas la même puissance, la même vitesse, ou autre, que les modèles haut de gamme, mais elle peut tout à fait vous offrir les mêmes résultats. De plus sur certaines polisseuses moins haut de gamme vous pouvez changer le plateau de support du tampon (backing plate) de 15 à 13 en passant par 7,5 cm. Cette capacité d’adaptation vous permet de travailler les petites zones et les plus grandes. Il peut être plus intéressant d’acheter ce type de polisseuse et une combinaison de plateaux + tampons, plutôt que d’acheter plusieurs polisseuses haut de gamme.

Quelques polisseuses haut de gamme :

En ce qui concerne les tampons (pads), assurez-vous d’en acheter suffisamment. En effet, si vous n’en avez pas plusieurs de propres d’avance, vous allez passer plus de temps, pour un résultat moyen. Ces tampons ne sont pas conçus pour fonctionner avec un excès de produit ou des résidus de polissage (de vernis). Après chaque section, il est important de nettoyer le tampon.

Vous constaterez que les tampons doivent être remplacés par des propres afin de conserver de bons résultats tout au long de vos étapes de polissage. Vous pourriez par exemple avoir à disposition 4 ou 5 tampon de chaque type, pour polir, lustrer, etc. sans délai.

Conclusion

Concernant la polisseuse DA, la morale de l’histoire est de s’assurer que vous avez les bons outils pour commencer. Il n’est pas nécessaire que ce soit la meilleure, mais elle doit être suffisamment polyvalente pour faire le travail correctement. En ayant les bons outils, plutôt que les outils les plus chers, vous gagnez du temps sans polir les zones plus d’une fois.

Si un jour vous êtes amené à polir un capot en une fois au lieu de deux, vous comprendrez l’importance de cette phrase. Ce n’est pas la sensation la plus agréable lorsque vos épaules et votre bas du dos brulent, car vous n’avez pas pensé à changer de tampon de polisseuse pour un propre ou pour une backing plate plus petite pour travailler de fines sections.

Préparez-vous avec les bons outils pour obtenir les meilleurs résultats et éviter les frustrations, par exemple en utilisant un tournevis à tête plate lorsque vous avez besoin d’un tournevis cruciforme.

Passer de débutant, novice, à une maitrise de la polisseuse DA prend du temps et demande surtout de la pratique, mais gardez à l’esprit ces 3 conseils, ils vous aideront à obtenir de meilleurs résultats et vous permettront de ne pas vous sentir débutant face à quelqu’un qui lui aura confiance en ses capacités.

Collectif de professionnels et amateurs du detailing et esthétique automobile, carrossiers, préparateurs et spécialiste en sellerie. Amoureux de l'automobile et autres véhicules.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here