Post chauffage : incontournable après l’installation du vinyle de covering

0
post chauffage film vinyle wrapping

C’est la dernière étape d’installation d’un covering ou wrapping et cette étape cruciale est également là où pêchent bon nombre d’installeurs amateurs.

Soit cette étape n’est pas réalisée, soit mal réalisée. Dans tous les cas, cette étape ne doit jamais être ignorée. Le wrapping d’un véhicule n’est pas complet tant que vous n’avez pas réalisé le post chauffage (ou post heating).

Le « post heating » est destiné aux zones où le matériau a été étiré, appliqué sur des zones complexes, des courbes, des coins, etc. Pour les zones qui ne sont pas plates et qui n’ont nécessité aucun post-chauffage, il n’est nul besoin de chauffer (hormis pour faire ressortir les bulles d’air de certains films).

Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est le post-chauffage.

À lire : l’univers du PPF et wrapping/covering.

Comment garantir que le vinyle reste en parfait était ?

Pour éviter que le vinyle de ne dégrade trop vite, trop tôt, éviter le rétrécissement, le gondolage et qu’il reste bien en place, vous devez suivre les 4 règles de base inévitables du covering :

  1. Réaliser un plan et prendre les mesures
  2. Nettoyer toutes les surfaces (+décontamination)
  3. Ne pas surétirer le film (over stretch)
  4. Post heat (post chauffage)

Une fois que le vinyle a été installé, étiré, 2 forces sont en mouvement :

  1. La mémoire du vinyle : qui veut se détacher et revenir à sa forme originale
  2. L’adhésif qui le maintient sur la voiture

Afin de résoudre cette guerre entre la mémoire de la colle et ce que vous voulez que le vinyle fasse réellement, vous devez post-chauffer.

Chauffer le vinyle pendant une courte période le ramène à sa forme originale parfaite, mais le chauffer plus longtemps lui fera perdre sa mémoire de forme et c’est exactement ce que l’on recherche. Il ne faut pas que le matériau cherche à retrouver sa forme originale une fois installée, surtout sur des zones complexes, comme les coques de rétroviseurs, les coins, les poignées de porte, etc.

Une fois que le vinyle perd sa mémoire, il restera dans la même forme que vous l’avez installé sur votre véhicule. Cette dernière mémoire enregistrée n’offre alors pas de retour en arrière, même avec la chaleur, ce sera la forme et la condition finale du vinyle.

Comment réaliser le post chauffage du vinyle ?

Pour chauffer le vinyle, comme pour l’installation, vous devez utiliser un pistolet thermique (ou heat gun) et un thermomètre infrarouge en même temps pour pouvoir mesurer la température du vinyle pendant le processus de post-chauffage. La plupart des vinyles perdent leur mémoire autour de 90/100°C. Une fois que la température est atteinte, la mémoire meurt.

Chauffez la zone en déplaçant le pistolet thermique (ne le maintenez pas immobile en visant un endroit fixe) et utilisez le thermomètre pour vous assurer de ne pas dépasser la température désirée (indiquée par les fabricants pour chaque rouleau). Ne vous inquiétez pas trop si cela monte en température. Il est essentiel de faire sortir toute bulle d’air, s’il en reste, il vous suffira de les repousser avec le doigt.

Assurez-vous de particulièrement effectuer le post-chauffage sur les zones complexes, évidements et extrusions, comme :

  • Pare-chocs
  • Rétroviseurs
  • Chevauchements
  • Etc.

Si vous ne le faites pas, votre vinyle pourrait reprendre sa forme d’origine et commencer à se soulever, à faire des bulles et à se recourber s’il est trop étiré.

Ne pensez pas que vous obtiendrez le même résultat positif en utilisant simplement votre pistolet thermique, non, il vous faut toujours utiliser votre thermomètre pendant l’étape du post-chauffage. Sans cela, vous prenez un risque réel de surchauffer le vinyle et endommager sa finition.

Chaque vinyle est différent, mais les fabricants apportent ces informations sur les rouleaux. Si souvent la température est aux alentours de 90 à 100°C, vérifiez toujours cette information.

Il s’agit d’un processus technique à réaliser, même si vous n’êtes pas un poseur professionnel. Le vinyle DOIT atteindre une certaine température, car il s’agit d’une réaction chimique qui réagit à la chaleur.

Un sèche-cheveux délivre une chaleur trop faible, une torche au propane est bien trop puissante, donc le pistolet thermique est parfait !

Soyez minutieux, mieux vaut prendre 20 minutes de plus pour bien faire les choses que de voir son travail se détériorer plus tard, surtout sur le véhicule d’un client.

Collectif de professionnels et amateurs du detailing et esthétique automobile, carrossiers, préparateurs et spécialiste en sellerie. Amoureux de l'automobile et autres véhicules.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here