Film de protection de peinture de voiture : les mythes et la réalité !

0
pose film ppf voiture

Il y a beaucoup de questions sur les films de protection de la peinture d’un véhicule, PPF, faisant écho à des informations marketing pas toujours très claires ou justes.

Si la pose d’un film PPF offre l’une des meilleures protections contre les défauts de surface, les rayons UV, les impacts et autres contaminants potentiels, beaucoup se perdent à cause de désinformation parfois délibérée, la rétention d’information, etc.

Dans cet article, nous allons donc rétablir quelques vérités du mysticisme autour du PPF.

Allez plus loin ici dans l’univers du PPF et covering de voiture.

Protection PPF

Le maintien volontaire du mysticisme autour du PPF a pour objectif de garder les “secrets” de qualité entre un petit nombre d’installateurs, rendant la pose beaucoup plus compliquée et permettant de garder des coûts  d’installation plus élevés que le juste prix.

Devenir un bon installateur nécessite des connaissances, de l’expérience, des sensations et une approche hors du commun.

En consommateur averti, vous collectez certainement le plus d’informations possible avant d’effectuer un achat, qui plus est si ce dernier est important. Il parait donc logique de pouvoir accéder facilement à un maximum d’information sur les produits et services des professionnels.

Plus communément appelé “clear bra“, le film de protection PPF (Pain Protection Film) a progressé à pas de géant depuis ~2012. Il offre une excellente brillance, une clarté incroyable et une texture bien inférieure à celle des films qui existaient avant. Cependant, il convient de noter qu’il y a des limites à son installation. C’est là que le savoir-faire d’un installateur qualifié entre en jeu.

De par sa conception, le matériau est épais et n’aime pas être trop travaillé, ce qui peut entrainer divers problèmes d’installation.

Les limitations physiques du PPF et les déclarations des clients et les allégations marketing parfois trompeuses sont l’objet de cet article.

Voici une vidéo Youtube avec Larry qui pose un film Xpel :

Allégation 1 : une installation “personnalisée” signifie une installation de qualité supérieure

Pour être clair, une installation dite personnalisée n’est pas nécessairement une meilleure installation.

De nombreux installateurs prétendent qu’ils ne proposent que des poses personnalisées. Traduction : ils prennent un morceau de film et le déposent par-dessus le panneau, le raclent pour l’aligner sur le panneau et commencent à couper le film directement sur le panneau peint. Souvent, ces installateurs n’ont pas les moyens financiers ou n’ont pas l’espace nécessaire pour loger un traceur (une machine qui coupe avec précision le PPF) ou ne veulent pas payer chaque mois un programme permettant de couper des motifs conformes aux spécifications d’usine.

Certains d’entre eux affirment que le film à motif est inférieur, car il laisse les bords visibles. C’est vrai, mais le film à motif a évolué à pas de géant et les défenseurs de la qualité ont la possibilité de modifier les motifs dans le logiciel du traceur afin de personnaliser les motifs demandés par le client. Ce système ultra précis élimine les risques inutiles de couper à travers le PPF du véhicule et de couper accidentellement le vernis transparent de ce dernier. Parfois, les motifs nécessitent toujours une petite découpe, mais pas sur des panneaux entiers. On peut envelopper (wrap) le plus possible tous les bords en modifiant un motif. Cela supprime la nécessité de couper sur une voiture sans enlever les panneaux de carrosserie. Nous verrons cela plus tard.

Nombre de ces installateurs se disent également “experts” dans la pose personnalisée de PPF, en promettant de ne jamais couper la peinture, déclarant faire environ 10 poses par semaine. Eh bien, peu importe la qualité d’une personne, très peu possèdent la qualité de pouvoir couper quelques millièmes de cm et d’éviter une erreur. Il suffit d’une milliseconde de distraction pour qu’un panneau soit potentiellement abimé. Donc, pour la préservation du véhicule, mieux vaut ne couper sur aucun véhicule, quand ce n’est pas nécessaire, sans parler du fait que certains véhicules coûtent autour de 100 000 €.

Allégation 2 : un professionnel doit entièrement faire le covering tous les coins

C’est une allégation marketing/commerciale utilisée par de nombreux installateurs pour passer pour des experts et éventuellement rabaisser les autres.

La vérité est que tous les coins ne peuvent pas tous être couverts par un fim PPF. Bien sûr, beaucoup le peuvent, mais s’ils sont forcés, on peut s’attendre à ce que certains coins ne collent pas et remontent avec le temps. L’autre solution consiste à utiliser un produit de préparation de bord pour conserver les bords intacts. L’inconvénient majeur est que ce produit peut nuire à de nombreux types de peinture, voire même les abimer.

En raison de l’épaisseur du film de protection, il ne peut pas couvrir tous les coins. En effet, le film n’est pas fin comme le vinyle par exemple. En fin de compte le pli forcé du PPF peut entrainer un soulèvement futur.

Allégation 3 : toutes les bordures doivent être repliées pour une installation de niveau supérieur

Lorsque les bords sont repliés de quelques millimètres ou plus de films, ils finissent par se soulever ou tout simplement par ramasser la saleté. Alors, méfiez-vous des poses dont le film est replié sous une garniture, car l’adhésif PPF a besoin d’un support plat et solide.

Si la zone n’est pas assez grande, l’adhésif ne peut pas adhérer et il peut se soulever, ramasser la saleté et devenir visuellement une bande de saleté. Ensuite, un installateur peut éliminer cette dernière par une découpe, mais cela nécessite de l’expérience et implique un risque pour la peinture.

Le mieux reste d’installer un PPF sur les surfaces planes. Si la découpe est faite correctement, l’espace entre le bord d’un panneau et le bord du film sera à peine perceptible, voire pas du tout.

Le film de protection est temporaire. Est-il nécessaire d’enlever les panneaux ?

Au final, rappelez-vous que le PPF est un dispositif de protection temporaire sur votre véhicule. Ce n’est pas fait pour être permanent.

La principale raison est liée à la durée de vie de l’adhésif. Donc, s’il n’est pas supprimé dans la fenêtre de quelques années, un super lien peut se former. Lorsque vous retirez le PPF, une fois que l’adhésif a dépassé sa période optimale et que le super collage a commencé à prendre effet, il est tout à fait possible de décoller la peinture avec le film. En outre, les fibres du PPF peuvent s’user prématurément pour un certain nombre de raisons, notamment :

  • Les conditions extrêmes et répétées
  • Une exposition constante aux UV
  • Une mauvaise pose du film

L’aspect temporaire du PPF est important, car il est pratiquement inutile de retirer les panneaux de carrosserie pour installer ce type de film. Cela étant dit, un jour, tous les PPF devront être supprimés. Par conséquent, si l’installateur initial retirait les panneaux pour poser le film dans des zones inaccessibles, ces mêmes panneaux devront être retirés à nouveau pour le remplacement du film ou sa suppression, ce qui implique un coût de main-d’œuvre plus élevé, le risque de casser des clips, etc.

La plupart des installateurs n’ont pas de clips d’usine sous la main. Par conséquent, s’ils se cassent pendant l’installation, ce clip ne sera probablement pas réparé. Si un installateur retire chaque panneau pour obtenir toutes les arêtes transparentes, les coûts d’installation de film PPF doubleraient. Ce n’est clairement pas ce que les automobilistes du week-end ou du quotidien peuvent débourser et recherchent. De plus, il y a le risque que le film soit endommagé, qu’il doive être remplacé, le panneau retiré à nouveau, etc.

Recouvrir toutes les arêtes et replier sous les bordures et coins ne vaut simplement pas le coût de l’installation, ni du temps, ni des efforts pour créer un problème potentiel futur.

La satisfaction client repose sur la qualité du poseur

En conclusion, n’hésitez pas à poser toutes les questions que vous souhaitez à votre installateur de film de protection PPF, sur leur expérience, les procédures de travail et la façon dont sont gérées les choses lorsque les installations deviennent difficiles.

Les surfaces et les panneaux d’un véhicule sont variés et la pose de film nécessite de l’expérience et de prendre son temps.

La qualité du résultat va donc dépendre de la qualité de l’artisan poseur. Si vous avez le cas d’un poseur ultra expérimenté et un peu plus cher, mieux vaut avoir l’esprit tranquille et le choisir. Le travail ne sera pas bâclé et la qualité du produit fini sera optimale. Et un bon travail est la meilleure carte de visite.

Collectif de professionnels et amateurs du detailing et esthétique automobile, carrossiers, préparateurs et spécialiste en sellerie. Amoureux de l'automobile et autres véhicules.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here