Améliorez la finition de votre polissage : trucs et astuces pour un fini parfait !

0
polissage voiture finition partaite

Les produits et les tampons se sont grandement améliorés depuis des décennies (depuis environ 2010), de sorte qu’il est de plus en plus facile et agréable de corriger le vernis d’une peinture de voiture, qu’il soit soft ou dur.

Ceci étant, si la suppression des défauts de peinture peut être « faciles », là ou des detailers professionnels et amateurs ont le plus de mal, c’est au niveau de la finition.

Le plus souvent, pour améliorer la finition, il faut ajuster le produit et le tampon (pad), en adaptant ces deux facteurs au type de peinture que vous souhaitez corriger.

Si la recommandation de Rupes pour une belle finition est le Rupes UNO Pure associé au tampon blanc Ultra Fine en mousse (même pour les vernis difficiles), il existe des astuces pour tout autre produit/tampon.

La dureté du vernis

On peut se demander pourquoi tant de personnes ne parviennent pas à une finition maximale. Souvent cela provient de la dureté de la peinture (du vernis).

Il existe des vernis soft, moyens et durs. On remarque en effet que ce sont très souvent les vernis aux extrêmes qui posent problème (très durs ou très soft).

La technologie de la peinture automobile a elle aussi évoluée au fil des années. La chimie et la manière de l’appliquer ont évolué. C’est pourquoi le combo que vous aimiez hier sur tel véhicule pourrait ne plus fonctionner si bien sur tel autre véhicule plus récent.

Préparation d’un véhicule au polissage

Avant de procéder à la correction de n’importe quelle surface (peinture, verre, plastique, etc.), elle doit être bien préparée, pour un résultat optimal et éviter toute déconvenue.

Du prélavage à la décontamination manuelle et chimique, pour un travail efficace la surface doit être la plus vierge possible.

Voyons rapidement ensemble les différentes étapes de préparation à suivre avant de passer à la correction de peinture par le polissage.

Les étapes de préparation avant un polissage

Vous l’avez compris, les étapes de préparation d’une surface est primordiale et incontournable. Si quelques personnes ne procèderaient qu’à un simple lavage, il existe pourtant des étapes importantes pour optimiser le travail de polissage (ou qu’il soit simplement efficace) :

  • Un lavage minutieux : pour éliminer les saletés et une partie de la contamination.
  • Décontamination mécanique : utilisation de la clay bar, ou barre d’argile de décontamination. Vous pouvez également utiliser l’argile en gant (clay mitt), en serviette (clay towel), etc.
  • Décontamination chimique : utilisation d’un ou plusieurs produits chimiques pour éliminer les particules de fer, le goudron, la sève, les fientes, le calcaire, etc.
  • Dégraissage : pour éliminer tout film routier, résidus huileux et une ancienne cire ou un ancien scellant (voire même une couche de céramique). Si vous n’avez pas de produit dédié à la tâche, vous pouvez mélanger 30 à 50% d’IPA (alcool isopropylique) à de l’eau distillée.

Si vous n’éliminez pas les contaminants de surface, vous allez boucher votre tampon de polisseuse et trainer des contaminants sur les surfaces traitées.

Comme le dit Rupes : « Une préparation appropriée prévient de la pauvre performance du polissage ».

1 Nettoyer le tampon de la polisseuse

C’est un point crucial (voire le plus important de cet article) qui impacte le niveau de finition de votre correction de peinture auto : le nettoyage du tampon (ou pad).

En effet, lorsque vous éliminez les défauts, vous éliminez de la matière (du vernis), surtout sur un vernis soft, et les fibres ou alvéoles de votre tampon vont retenir ces résidus. Cela va diminuer l’efficacité de votre pad et c’est pourquoi il faut le nettoyer très souvent.

Vous pouvez le nettoyer à l’aide d’une brosse conçue pour par exemple, comme le Rupes Claw Pad Tool, un tornador, un souffleur, etc.

Ou sur eBay (21€) ici :

acheter rupes bigfoot claw pad

À lire : comment bien nettoyer son tampon de polisseuse ?

La manière dont vous nettoyez vos tampons de polissage va impacter leur efficacité future.

2 Astuces de polissage pour améliorer votre niveau de finition

Voici quelques astuces à retenir, pour améliorer votre finition :

  1. Réduisez votre cycle de travail : lorsque vous travaillez une peinture soft ou hard, vous avez tendance à la travailler de trop. Il faut donc réduire le cycle de travail à 10 à 15 secondes d’application, ce qui peut suffire pour offrir une belle finition, surtout sur ces types de vernis. C’est inhabituel, le cycle est souvent compris entre 30 et 45 secondes jusqu’à 1 minute ou plus, mais cela peut pourtant réellement impacter sur le niveau de finition.
  2. Appliquez moins de pression : puisque l’objectif est de réduire le surtravail de la peinture, il faut logiquement alléger la pression exercée. Il en résulte très souvent une meilleure finition.
  3. Adaptez la vitesse : lorsque vous réalisez un polissage, il y a deux vitesses : celle de votre bras qui tient la machine et celle de la polisseuse. Ce qui est recommandé pour les peintures difficiles, c’est de réduire la vitesse de la polisseuse (vitesse 2 sur une Rupes) et d’accélérer la vitesse de votre bras. Ces ajustements de vitesse réduisent le nombre d’orbites réalisé par la polisseuse par minute, vous travaillez donc moins la peinture, ce qui est donc l’objectif.

3 Adaptez votre machine et son tampon

La machine (polisseuse) que vous utilisez contribue, elle aussi, au résultat de finition que vous pouvez obtenir, surtout sur un vernis difficile. Une machine mal adaptée peut même jouer contre vous.

Par exemple, si vous utilisez une polisseuse rotative, ou une polisseuse orbitale à rotation forcée, mieux vaut se tourner vers une polisseuse orbitale.

Ceci aura pour effet de changer complètement le mouvement de la machine sur la peinture et vous aidera beaucoup.

Si vous utilisez donc une polisseuse orbitale, vous devriez également ajuster la taille de l’orbite (toujours dans l’optique de ne pas surtravailler la peinture).

Par exemple, si vous utilisez la Rupes LHR 21, mieux vaut privilégier la Rupes LHR 15 ou la Rupes Duetto de 12 mm. Il s’agit donc d’adapter l’orbite. Attention, cela ne signifie pas que la LHR21 ne permet pas d’obtenir une belle finition, mais certaines peintures peuvent mieux répondre à une machine à orbite plus réduite. La duetto étant idéale pour la finition.

À lire : tout savoir sur la Rupes LHR 21 Mark III.

Vous pouvez acheter la Rupes LHR 21 Mark III (447€) ici  :

acheter rupes lhr21 mark iiiOu ici :

Et la Rupes LHR 15 Mark III (403€) ici :

acheter polisseuse rupes lhr 15 mark iiiOu ici :

La Rupes Duetto est disponible ici :

Collectif de professionnels et amateurs du detailing et esthétique automobile, carrossiers, préparateurs et spécialiste en sellerie. Amoureux de l'automobile et autres véhicules.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here